Fil de lecture :

Les races

S'inscrire à la newsletter


Le cheval de Trait Percheron

Origine

Les origines du Percheron semblent lointaines et, en tous cas, apparemment fortement imprégnées de sang oriental, dont l'influence se fait sentir dès le VIIIème siècle. D'autres sangs paraissent avoir concouru à la création de la race et probablement des sangs espagnols. Depuis, des étalons Arabes furent introduits à plusieurs reprises, ce qui fit dire que le Percheron est un " Arabe grossi par le climat et la rusticité des services auxquels il est employé depuis des siècles ". Plusieurs modèles de Percherons se sont dès lors côtoyés, du plus léger au plus gros cheval de trait qui a subsisté jusqu'à nos jours.

Photo : France TRAIT

Morphologie

Etant donné ses antécédents, le Percheron répond aujourd'hui au standard suivant: la taille moyenne est de 1,66 m (1,55 à 1,72 m), le poids moyen de 900 kg; la robe est grise ou noire, les allures souples et légères, la tète est fine, le front large et carré, les oreilles fines et longues, l'oeil vif et sorti, le chanfrein droit et plat, les naseaux larges, très ouverts, la ganache effacée; l'encolure est longue et rouée, les crins assez abondants, la gorge effacée, mince, le garrot sorti, l'épaule inclinée; la poitrine est large et profonde, le sternum assez saillant; le dos est droit et court, le rein droit et court, les côtes longues et rondes, le passage de sangle très descendu, le flanc rempli, les hanches longues et effacées, la croupe longue, droite et légèrement fendue, la queue haute dans le prolongement des reins; les membres sont clairs et nets, bien d'aplomb, avant-bras bien sortis et puissants, les cuisses larges et musclées; les fesses descendues, les genoux larges, carrés et dans la ligne de l'épaule, les jarrets larges, ni trop droits ni trop coudés; les canons sont larges, plats et courts, les boulets effacés et torts, les paturons clairs et forts, la couronne pas trop large, les pieds hauts et torts en talons.

Zone d'élevage

Le " Perche aux bons chevaux ", entre Mortagne (Orne) et La Ferté-Bemard (Sarthe), se situe au sud de la Normandie, aux contins de l'Orne, l'Eure, l'Eure-et- Loir, le Loir-et-Cher et la Sarthe. Cette région a pour centre la vallée de l'Huisne, petite rivière qui arrose la capitale du Percheron : Nogent-le-Rotrou (Eure-etLoir). Elle est entrecoupée de vallées riches en pâturages, au sous-sol calcaire et aux sols argileux, au climat tempéré, au terrain sillonné de haies vives, autant d'éléments concourant à la force et à robustesse du squelette du Percheron.

L'élevage de la race s'est répandu a dehors des circonscriptions du Pin, d'Angers et de Blois, puisqu'on en trouve dans de très nombreuses régions de France ainsi que dans beaucoup de pays étrangers : Grande-Bretagne, Allemagne Etats-Unis, Canada, Japon..., où le Percheron est encore largement exporté. Des livres généalogiques de la race on d'ailleurs été ouverts dans plus d'une dizaine de pays.

Aptitudes et utilisation

Le Percheron reste un merveilleux cheval de gros trait, capable d'efforts intenses. Sa puissance, ses allures, son esthétisme lui permettent de conserver de très bonnes aptitudes à l'attelage et à la traction Il excelle, tant en France qu'à l'étranger (Japon, Etats-Unis, dans les épreuve de puissance (Ban Ei, trait-tract, pulling,,.). Mais il reste aussi un excellent cheval pour l'agriculture, l'attelage de publicité (brasseries en particulier) ou de loisir.