Les races

S'inscrire à la newsletter


Quels sont les enjeux de la réussite de France TRAIT ?

Tout d'abord, il y va de la sauvegarde d'un patrimoine génétique fondamental et très diversifié, neuf races au total, toutes classées races menacées, dont certaines sont la base de création des races de chevaux de selle aujourd'hui utilisées. Qui peut prédire que dans quelques décennies les gênes de nos chevaux de trait ne seront pas utiles au maintien d'autres races ou plus encore, ne répondront-ils pas à un besoin du monde futur ?

Ensuite, il s'agit également d'un patrimoine culturel et traditionnel, enraciné depuis de nombreuses générations, qui réunit et qui fédère professionnels et amateurs, comme cela se remarque à chaque manifestation ! Mais le cheval de trait séduit également le grand public. Il a été pendant longtemps et dans nombre de familles, l'animal de labeur mais également le compagnon, ce qui en fait auprès d'un public non averti un animal sympathique, et beaucoup plus abordable que son cousin cheval de selle. Le cheval de trait, de part sa capacité à réunir les gens, constitue un outil non négligeable de communication et de dynamisme pour notre société actuelle.

Enfin, l'enjeu ultime et non le moindre, celui dont dépend la réussite des deux autres : rendre économiquement viable la production de ces chevaux de trait. Actuellement, sur les 12000 éleveurs répertoriés, rares sont ceux qui réussissent à vivre de cette unique production. Il est indéniable qu'aujourd'hui, l'élevage du cheval de trait en France, véritable héritage culturel, est conduit majoritairement par des éleveurs passionnés, ce qui en fait sa force bien sûr, mais jusqu'à quand ? Avant que ces fervents défenseurs ne s'essoufflent, il apparaît plus qu'urgent de trouver une solution à ce problème de rentabilité, déterminante pour l'avenir de cette production.