Les races

S'inscrire à la newsletter


 >> Accéder à la base
de données Traction Animale

Charlie Pinney.

>> Accéder à la base de
données Modern Horse
Equipment

Note préliminaire:

Ce catalogue de matériel moderne et/ou ancien de traction animale, est destiné à aider toute personne ( à titre personnel, pour le compte d'une entreprise ou d'une collectivité territoriale...) à trouver des outils adaptés à ses besoins.
 
C'est le résultat d'un travail conduit par les associations FRANCE TRAITS, FECTU, CERRTA...
 
En aucun cas, ces associations ne pourront être tenues responsables de la qualité, du bon ou mauvais fonctionnement/usage du matériel présenté.
 
Il appartient à chacun, de définir clairement son cahier des charges afin de trouver l'outil le mieux adapté à celui-ci, ainsi qu'à l'animal qui aura à le tracter.
Nous rappelons que le choix de l'animal, de l'outil est dépendant de nombreux facteurs (nature du terrain, travail à effectuer, conditions météorologiques...)
 
Ce catalogue n'est pas exhaustif, son contenu s'enrichira au fil du temps, dans la mesure des moyens mis à disposition pour la mise à jour, et de vos envois et commentaires.
 
En tête du catalogue un filtre permet de rechercher le matériel, qui est classé par usage:
 
Transport
Transport de personnes, de denrées alimentaires, de liquide, déchets agricoles, déchets végétaux, matériaux de construction...
 
Agricole:
Travail du sol, épandage, semis, récolte...
 
Forestier
Débardage...
 
Loisirs: cette catégorie sera développée ultérieurement
 
Sportif: cette catégorie sera développée ultérieurement
 
Autre:
Avant-train...
 
Harnais, harnachement, petit matériel: cette catégorie sera développée ultérieurement
Harnais, collier, bride, licol, bouclerie....
 
Une fiche récapitulative présente les principales caractéristiques du matériel, avec si possible une photo.
Pour les constructeurs, qui disposent d'un catalogue de leurs produits, les coordonnées (adresse, tél, FAX, site internet et adresse mail) sont indiquées.
 

Rappels

Quelques rappels sur les notions de base d'utilisation du matériel et des animaux en traction animale:
 
Note: dans le texte ci-dessous le terme « cheval » englobe les principaux animaux de traits: ânes, bœufs, chevaux et mulets.
 
Pour effectuer un travail avec un animal, on doit considérer 3 éléments principaux:
  • le moteur animal
  • le meneur
  • le matériel 

I LE MOTEUR ANIMAL

RAPPEL TRACTION FORCE, TRAVAIL, PUISSANCE.
Souvent on s'interroge sur la capacité de traction d'un animal.
De nombreux travaux ont été réalisé à la fin du XIX et au début du XX ième siècle sur la capacité de traction des chevaux.
Pour tirer un outil ou un véhicule, un cheval exerce une force. Cette force provoque le déplacement et produit un travail, en divisant le travail par le temps nous obtenons la puissance développée.
 
La force:
 
F= mg
F force en Newton
m = masse en kg
g = constante d'attraction terrestre = 9,81 m/s2
 
Pour des raisons pratiques, nous utilisons le kgf (kilogramme force) qui correspond à 9,81 N.
 
Le travail:
 
W= DxF
 
W= travail en Joules
D = distance parcourue en mètre
F= force en Newton
 
La puissance:
 
P= W/t
P= puissance en Watt
W= travail en Joules
t = temps en secondes.
 
UTILISATION DU CHEVAL, MULET, ANE
Ces quelques rappels font appel au bon sens, mais quelquefois il est bon de rappeler des principes élémentaires.
 
L'effort fourni par l'animal va donc dépendre de la masse à déplacer ainsi que du terrain sur lequel on se déplace,ainsi que du dimensionnement de l'outil (résistance plus ou moins importante du sol, dans le cas d'un outil de travail du sol)
ainsi que de nombreux facteurs: température, vent (pour les véhicules volumineux), humidité, nombre de démarrage (coup de collier).
A noter qu'un sol sec et dur pénalisera un travail à la charrue, mais favorisera le déplacement du cheval et d'un véhicule. Au contraire le sol humide favorisera le travail à la charrue et pénalisera le déplacement. Par-contre un sol détrempé pénalisera les deux.
 
La force augmentera considérablement en fonction de la pente, en gros pour une pente de 5% on multipliera l'effort par 3, pour une pente de 10% par 6 et par 9 pour une pente de 15%.
 
Le travail, sera proportionnel à la distance parcourue.
 
La puissance nécessaire augmentera en fonction de la vitesse. A noter que les animaux expérimentés ralentissent lorsque l'effort augmente.
 
Une règle approximative donne pour la capacité de traction d'un cheval 10 à 15 % de sa masse, pour un travail de 6h00/jour au pas (cette règle est approximative car 2 chevaux de 500 kg ont une capacité de traction supérieure à un cheval de 1000 kg).
La formule exacte,tirée du livre « Le cheval dans ses rapports avec l'économie rurale et les industries de transports par E. LAVALARD est définie par : F= 30xC2/H
 
F = force de traction en kgf
C= périmètre thoracique du cheval
H = hauteur au garrot
 
Pour un cheval de 1,56 m au garrot et de périmètre thoracique de 2,07 m on obtient: 82,4 kgf, soit si le cheval se déplace à 1m/s (3,6 km/h) une puissance de 808 W (1 cheval vapeur = 735 W).
 
Le cheval ayant une masse de 650 kg, l'autre formule nous donne une fourchette de 65 à 97,5 kgf.
 
Si la vitesse du cheval est doublé, il faudra diminuer le temps de travail (divisé par 2).
 
Évidemment la condition physique et l'entraînement du cheval sont primordiaux pour éviter un surmenage de l'animal.
La compétence du meneur est essentiel pour détecter les signes de fatigue, sachant qu'un surmenage léger mais quotidien entrainera une « usure » prématurée de l'animal.
 
(à développer)
 

II LE MENEUR

Faire travailler un animal ne s'improvise pas, même si aujourd'hui aucune qualification particulière n'a de caractère obligatoire.
Nous recommandons vivement à toutes les personnes qui veulent pratiquer l'attelage de suivre un minimum de formation, auprès de personnes/organismes compétents, afin d'acquérir le savoir indispensable à la pratique de cette activité en toute sécurité, et dans le respect de l'animal.
 

III LE MATERIEL

 
Tombé en désuétude après la seconde guerre mondiale, consécutivement à la motorisation rapide de l'agriculture, le matériel utilisable en traction animale, a peu évolué depuis, et à fait l'objet de très peu de recherches et développement.
 
Récemment l'engouement pour le renouveau de la traction animale tant pour le particulier que pour les collectivités territoriales, font qu'une demande en animaux, formation de meneurs et matériels à vu le jour, avec peu ou pas de réponse en face.
 
L'utilisateur a le choix entre trouver du matériel ancien, qui a fait ses preuves, qui est le fruit d'une longue adaptation aux réalités du terrain, et qui a été à l'épreuve d'un usage intensif.
L'inconvénient est qu'il faut souvent le remettre en état et qu'il est difficile de trouver des pièces de rechange.
 
L'autre problème est lorsque nous devons faire face à des activités nouvelles: entretien d'espaces verts, transports spécifiques, etc.
 
Aujourd'hui les constructeurs de matériels modernes de traction animale, sont peu nombreux (moins de 10 en France). La construction est souvent le fait de passionnés, qui chacun dans son atelier développe, avec beaucoup d'ingéniosité les outils dont ils ont besoin.
 
Norme et réglementation pour la fabrication du matériel
(à développer)
 
RAPPEL SUR LES COLLIERS ET HARNAIS
Il est important pour utiliser dans de bonnes conditions un animal de travail, de l'harnacher correctement.
Plus un cheval doit tirer fort par rapport à sa capacité de traction plus l'utilisation du collier par rapport à la bricole est nécessaire, néanmoins le collier doit, pour avoir un rendement normal, être bien ajusté

 

 >> Accéder à la base
de données Traction Animale

Charlie Pinney.

>> Accéder à la base de
données Modern Horse
Equipment