Fil de lecture :

Les races

S'inscrire à la newsletter


Le cheval de Trait Boulonnais

Historique

Beaucoup d'auteurs associent la naissance de la race Boulonnaise avec le passage des armées romaines de césar, à Boulogne sur mer en 54 avant Jésus Christ.Leurs deux mille chevaux numides d'Afrique du Nord se seraient croisés avec les juments indigènes pour donner au Boulonnais le sang oriental qui le caractérise.

Plus sûrement, l'arabisation de la race s'est faite à l'époque plus récente des croisades, de l'occupation espagnole et du premier empire.

Sa distinction et son aptitude à la vitesse étaient très appréciées sous le règne d' Henri IV, comme en témoigne la création des courses de St Omer en 1589.

De même, ce sont les Boulonnais mareyeurs qui, jusqu'en 1848, amenaient le poisson frais de Boulogne à Paris en moins de 24 heures. Aujourd'hui, des étalons arabes sont croisés avec quelques juments Boulonnaises pour donner l'Arabo-boulonnais, cheval de loisir vif et robuste.

Photo : France TRAIT

Standard

Le Boulonnais se divise en deux catégories:

  • un cheval grand et puissant, façonné au 19ème siècle pour le travail de la teste â betteraves,
  • un cheval plus petit, très utilisé jusqu'au milieu du 19ème siècle, pour les transports rapides (Route du poisson, diligence, taxi parisien ..)

De son appartenance au côte maritime, le Boulonnais garde sa marque au fer rouge en forme d'encre marine, appliquée â gauche sur l'encolure.

TAILLE: lm55 à 1m60
POIDS: de 600 à 900kg
ROBES : à dominantes noir et bai foncé jusqu'au 1er siècle, le gris dans toutes ses nuances est maintenant la robe principale du Boulonnais. En prenant de l'âge, les chevaux deviennent souvent d'un blanc immaculé, nacré ou bleuté. Il persiste 12 % de l'effectif de robe alezane et quelques spécimens noirs.
  • Chanfrein légèrement busqué, oeil vif et ouvert,
  • Oreille piquée, droite, petite et distinguée,
  • Cheval soulevé sans dernière cote , avec un peu d'air sous le ventre,
  • Croupe volumineuse, arrondie, musclée, queue touffue, attachée haut,
  • Poitrail large, canons courts, épais, secs presque dépourvu de poils, articulations larges et fortes,
  • Cheval trottant en équilibre, épaule inclinée et encolure bien orientée. Il porte sa tête haute à la différence de beaucoup de races de gros trait.

Quelques chiffres

La circonscription du Haras de Compiègne regroupe 95% des élevages de Boulonnais, dont 75% dans le Pas de Calais, 10% dans le Nord et 10% dans la Somme.

Le berceau de la race se situe à l'ouest du département du Pas de Calais, dans la fosse Boulonnaise, dépression géologique riche favorisant le développement de forts squelettes.

Progressivement, l'élevage s'est étendu dans les départements limitrophes, modulant la taille et le poids du standard en fonction des terroirs.

Aujourd'hui, l'élevage se développe jusque dans l'Oise, mais également un peu en Belgique. Des chevaux Boulonnais sont vendus dans toute la France et en Europe, plus rarement Outre Atlantique, pour l'utilisation monté ou attelée, le débardage, l'attelage professionnel ou de compétition.

Débouchés

Depuis une dizaine d'années, le Syndicat Hippique Boulonnais, le Haras national de Compiègne et les éleveurs valorisent les qualités du Boulonnais à l'attelage et la monte. Contrairement à beaucoup d'idées reçues, le Boulonnais convient aussi bien à des personnes débutantes que confirmées, pour activités de loisirs ou de compétition.