Fil de lecture :

Les races

S'inscrire à la newsletter


Le cheval de Trait Auxois

Origine

Fortement apparenté au type Ardennais, l'Auxois résulte de croisements d'une jumenterie locale de chevaux " Bourguignons " et d'étalons Ardennais et surtout Trait du Nord, avec également quelques infusions Percheronnes et Boulonnaises au XIX siècle. Le gros Ardennais et l'Ardennais du Nord sont depuis le début siècle, les seuls utilisés.

Photo : France TRAIT

Standard

L'Auxois est d'une taille plus élevée que l'Ardennais: 1,60 m à 1,68 m au garrot. La robe est baie ou rouanne, éventuellement aubère ou alezane. La tête courte, le front large, les oreilles petites et mobiles. L'encolure est brève, musclée, bien greffée. Le corps est massif, avec un garrot sorti, un poitrail large, un dos et des reins larges et courts, une arrière- main longue, à la croupe fortement musclée; la queue est porté bas. L'épaule est inclinée, bras et avant-bras sont bien musclés, avec des genoux larges et des jarrets puissants sur des canons courts et nets. Les membres sont robustes, aux poils peu fournis. Les allures sont amples et souples malgré la masse. C'est un cheval au caractère calme et doux, résistant et endurant.

Quelques chiffres

La région de l'Auxois en Bourgogne, comprenant toute la partie sud-ouest de la Côte d'or avec une extension sur les départements de l'Yonne et de la Saône-et-Loire, est le berceau d'élevage de la race. Région légèrement vallonnée, fertile, aux pâturages riches et favorables à l'embouche, Auxois a contribué à l'évolution de cette race vers un type de chevaux plutôt grand de taille et de format.

Utilisation

Malgré des effectifs devenus très réduits, l'Auxois a toujours été apprécié pour la culture. Utilisé pour la production de viande avec des carcasses lourdes et peu osseuses, il demeure un bon cheval de traction, car très puissant.

Extrait du Bulletin de l'Elevacie français N° 17 - SOPEXA.